Darwin’s incident (volume 1) : qui est Charlie ?

2

5 août 2022 par sweetmadonna

C’est de manière régulière que les éditions Kana nous proposent dans leur collection « Big Kana » (on y trouve Bakuon Retto, Bonne nuit Punpun, La cité Saturne…) des titres intrigants, qui attisent la curiosité et qui nous font dire : bon ok, celui-là, il faut que je le tente. Et c’est donc de nouveau le cas avec Darwin’s incident, qui attire l’oeil avec son titre et sa couverture. Mais est-ce que cette pulsion s’avérera une bonne pioche ?

Tout d’abord, Darwin’s incident est une oeuvre de Shun Umezawa, sa première parue en France (déjà 6 titres à son actif), et qui compte pour le moment 4 volumes au Japon. Le couple « couverture avec un singe/humain qui regarde un téléphone accroché à un monument élevé » et « titre qui parle de Darwin et envisage un incident dans sa théorie de l’évolution » a immédiatement attiré mon regard, d’autant que le trait est soigné et, comme dit plus haut, la collection Big Kana nous a réservé de très bonnes surprises par le passé. Niveau histoire, nous commençons par suivre l’assaut d’un laboratoire scientifique par une association de défense des animaux. Les assaillants y trouveront une chimpanzé femelle enceinte et mal en point, qu’ils décident de prendre avec eux… 15 ans plus tard, Charlie s’apprête à entrer au lycée. Sa particularité ? Il est le seul humanzee de la planète : un hybride chimpanzé/homme, connu dans le monde entier et bébé de la chimpanzé récupérée par l’association. Ses parents adoptifs appréhende cette grande étape, Charlie s’en soucie nettement moins… Mais tout va bientôt changer car l’ALA, Alliance de Libération des Animaux, responsable de « l’évasion » de Charlie, compte bien passer à la vitesse supérieure, et Charlie fait partie de leur plan…

Voilà pour le contexte global, je n’irais pas plus loin dans le détail de l’intrigue de ce premier volume. Premier constat : l’attrait pour le graphisme via la couverture est confirmé dans ce premier tome. Le dessin de Shun Umezawa est de très bonne facture, avec des scènes d’action dynamiques et les visages des protagonistes facilement différenciables. Pas grand chose à reprocher de ce côté là. Et niveau scénario alors, tient-il toutes ses promesses ? Et bien pour le moment, c’est plutôt oui . L’idée de l’humanzee est très bien utilisée et jusqu’à présent bien développée. Les membres de l’ALA semblent pouvoir prendre le rôle de grands méchants facilement (notamment Max), notre héros a une première alliée (Lucy) dont le caractère « rebelle » devrait faire des étincelles, et les « pouvoirs » de Charlie pourraient ouvrir beaucoup de possibilités au mangaka pour la suite. Et comme, en plus, on termine le volume sur un excellent cliffhanger…

Mais évidemment, si je dis « plutôt oui », c’est que j’ai quelques petites réserves. La première concerne la « création » de Charlie. Hybride, on sait peu de choses sur son origine et il reste très étrange qu’il soit le seul spécimen connu 15 ans après sa naissance. Ce flou sera peut être comblé et explicité par la suite, mais comme son côté unique est central dans le récit, cela me laisse un petit goût de « bizarre bizarre ». La seconde réserve concerne la manière dont est traitée la partie « végane » de la série. Il ne faudrait pas que cela se transforme en plaidoyer… Là aussi, c’est plutôt une crainte qu’un réel reproche mais la limite entre son utilisation pour l’histoire et la « récupération » politique est très fine. Shun Umezawa va devoir jouer au funambule. Ces réserves sont malgré tout déjà légèrement atténuée par les échanges entre Charlie, ses parents, Lucy et leurs camarades de lycée. Le passage sur la maman de Charlie réserve aussi quelques rebondissements à n’en pas douter (oui, elle a écrit quelque chose !). Bref, énormément de potentiel pour cette série !

Avec Darwin’s incident, Shun Umezawa nous propose un premier volume très dense, avec beaucoup de réflexions sur la place de l’homme sur Terre, son rapport aux autres animaux, à la nourriture et à lui-même. Et la série montre également que action et réflexion peuvent faire bon ménage, d’autant que la fin promet de grosses difficultés pour Charlie. Un excellent premier volume, qui ne peut qu’inciter à lire le suivant !

2 réflexions sur “Darwin’s incident (volume 1) : qui est Charlie ?

  1. tampopo24 dit :

    Un coup de coeur pour ma part, j’ai été totalement séduite par cette introduction et la justesse avec laquelle l’auteur traite des sujets aussi sensible. Hâte de voir comment ça évolue.

    • sweetmadonna dit :

      En effet, il y a énormément de potentiel dans ce titre. C’est rare qu’un premier volume soit autant réussi. Impatient également de la tournure que la mangaka va donner à tout ça !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Entrez votre email pour être avertis des nouveaux articles !

%d blogueurs aiment cette page :