Dédale : en route vers la sortie !

Poster un commentaire

1 août 2022 par sweetmadonna

Vous connaissez Dédale ? Série en deux volumes sortie en 2016, elle est parfois décrite comme un « survival positif à l’atmosphère unique ». Portée par des critiques élogieuses, elle a connu pas moins de 5 éditions différentes proposée par Doki Doki en 6 ans ! Son auteur, Takamichi, est également connu en France pour sa série en 3 volumes parue chez Nobi Nobi, Un coin de ciel bleu.

Pour le côté survival, on est bien évidemment très loin d’un Battle Royale ou Alice in Borderland. Ici, seulement 2 personnages principaux dont le but n’est pas de s’entretuer : Reika et Yôko. Leur objectif est simple : sortir du monde dans lequel elles sont enfermées. Mais avant de pouvoir en sortir, encore faut-il comprendre où elles sont et ce que représente ce monde si proche du leur. Nous suivons donc deux amies que tout oppose : Reika, jeune fille un peu lunaire, passionnée de jeux vidéos et solitaire, et Yôko, au physique d’armoire à glace, pragmatique et beaucoup plus posée que son amie. Leur seul indice pour espérer sortir de ce bâtiment inquiétant : un mot laissé par un créateur de jeu vidéo, Tagami.

Parler de Dédale n’est pas chose aisée tant se laisser porter par l’intrigue est nécessaire pour adhérer à l’idée de Takamichi. Sans rentrer dans les détails, le premier volume sera avant tout une découverte du monde dans lequel nos héroïnes ont atterri alors que le second permettra de répondre aux questions et d’ouvrir la voie vers une sortie possible… mais pas à n’importe quel prix. Notre duo d’héroïnes, aidé ponctuellement par Tagami, le créateur de jeux vidéo, se révèlera très complémentaire, le pragmatisme du Yôko permettant de canaliser l’audace et la témérité de Reika. Quel destin attend notre duo ? Takamichi fait preuve d’une telle maîtrise que la réponse nous sera apportée à la toute fin, avec très peu de zones d’ombres laissées en suspens.

Pour les réfractaires – notamment ceux qui considèrent que 2 volumes, cela semble assez peu pour développer un univers compatible avec le thème de la série – il faut tout d’abord noter que l’ensemble de la série propose 480 pages environ, soit l’équivalent de 3 volumes de 160 pages. Cela donne peut être plus de matière ? Non ? Alors sachez que ces 480 pages s’avéreront largement suffisantes pour que Takamichi puisse nous proposer un monde (et même plusieurs) très cohérent, où les étapes passées par les protagonistes apparaissent naturelles et nullement forcées. La conclusion est par ailleurs totalement à la hauteur, preuve d’une vraie maturité dans le développement du récit.

Un dernier mot sur le dessin. Une comparaison rapide entre Dédale (sorti en 2013 au Japon) et l’autre oeuvre du mangaka sortie chez nous, Un coin de ciel bleu (sorti 5 ans plus tôt), montre une vraie évolution dans le trait, qui semble plus mature et plus abouti. Dans Dédale, Takamichi s’en sort avec tout : avec le design des personnages, facilement reconnaissables, avec les décors « réels », plutôt détaillés, avec les éléments plus « fantastiques », dont le style est bien trouvé. Très peu de choses à redire à ce niveau, l’auteur maîtrisant aussi la mise en couleur comme en témoignent les premières pages du premier volume. Si défaut il doit y avoir, c’est peut être sur la clarté de certaines scènes d’action. Mais en étant un peu plus attentifs, c’est surmontable.

Dédale est un titre court dont la très bonne réputation n’est donc pas usurpée. Déjà car réussir à proposer une histoire complète, cohérente et avec un fin maîtrisée en deux volumes n’est pas à la portée de tout le monde. Et en plus, quand une telle réputation flatteuse nous précède, les jugements sont toujours plus durs… Takamichi s’en sort ici à merveille et je ne peux que vous conseiller de laisser sa chance au titre si ce n’est pas déjà fait !

NB : si Doki Doki pouvait sortir plus de titres de ce type, l’éditeur reprendrait peut être un peu de crédit à mes yeux… Une intégrale (la 5ème édition donc) est sortie en avril dernier si vous êtes tentés.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Entrez votre email pour être avertis des nouveaux articles !

%d blogueurs aiment cette page :