5 minutes forward (volume 3) : changer le futur pour sauver le passé

Poster un commentaire

11 décembre 2020 par sweetmadonna

Après deux premiers volumes de grande qualité dans un style qui nous avait fortement manqué, Hiroshi Fukuda revient avec un 3ème volume où les affrontements contre les bouddhas vont prendre un nouveau visage… De l’action à foison, des mystères en pagaille, nous voici prêts pour une lecture à 100 à l’heure !

Plusieurs éléments à prendre en compte dans ce volume : tout d’abord, l’action. Trépidante, non stop, dynamique, violente, parfois même très très violente (la collection Dark Kana est on ne peut plus adapté tant certains passages sont trash), 5 minutes forward déborde d’action. Et on adore ça. Les surprises sont nombreuses et le graphisme de Fukuda donne de la pêche aux planches. C’est sacrément rythmé, pour notre plus grand plaisir. Si on poursuit côté graphisme, on retrouve la patte de l’auteur qu’on avait aimé dans Jinbe Evolution. L’action est parfaitement rendue, tant dans sa construction que dans sa puissance, sa vitesse et sa précision, les chara-design, notamment des bouddhas et jizô, sont originaux et marquants, les décors nous immergent dans l’histoire et on apprécie également beaucoup l’idée des Odd Genius et leur origine… Et certains passages sont prodigieux, comme cette planche très « nekketsu » où Yamato se relève encore. Du grand art !

Ce qui nous amène à un autre point fort du titre : son scénario. Là encore, on apprécie la manière dont Hiroshi Fukuda s’amuse à tisser des liens entre les époques, en ajoutant des mystères supplémentaires (le fameux livre et son auteur, le nouveau personnage un brin flippant, l’origine des bouddhas…) qui intriguent, interrogent et passionnent ! En résumé : tout ce qu’il faut pour faire un bon manga est présent dans 5 minutes forward. Seul point « gris » (oui, noir serait beaucoup trop fort) : les quelques planches où les demoiselles sont sous la douche. On ne voit pas les garçons sous la douche, et voir des demoiselles se comparer leurs attributs n’a rien de bien utile dans le récit. A éviter pour la suite de la série si possible.

Avec ce 3ème tome, Hiroshi Fukuda confirme tout le bien que l’on pensait de lui et tout son talent. C’est beau, c’est prenant, c’est intelligent, c’est intrigant… Une excellente lecture comme on aimerait en avoir plus souvent. Très bonne pioche de Kana !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Entrez votre email pour être avertis des nouveaux articles !

%d blogueurs aiment cette page :