Blue Flag (volume 6) : l’heure de vérité

1

9 décembre 2020 par sweetmadonna

Depuis le début de la série, un moment est particulièrement attendu : celui de la révélation des sentiments de nos héros. C’est ce que va nous proposer ce volume 6 où KAITO réussira à maintenir une tension de bout en bout, et où, si un personnage se décidera enfin, ce ne sera pas encore le cas de l’autre…

C’est donc enfin l‘heure de vérité. Ou tout du moins le moment où les véritables sentiments sont dévoilés. Ce volume marque forcément un tournant dans la série et les deux derniers tomes entreront totalement dans le vif d’un sujet qu’il est toujours très difficile d’aborder avec tact, subtilité et justesse. Comme lors du précédent volume, où Mami dissertait sur l’amitié fille/garçon et l’exigence de la société envers les personnes de sexe féminin, ce tome est une nouvelle fois l’occasion pour KAITO de proposer une longue réflexion via Akiko, cette fois sur la dualité différence/normalité, notamment en terme d’orientation sexuelle et de sentiments amoureux. Reconnaissons-le : cela fait parfois un peu trop « démonstration académique ». On sent que KAITO a des choses à dire mais le fait d’enchaîner le discours de Mami et celui d’Akiko est sans doute un peu trop « lourd » et aurait mérité d’être sans doute un peu raccourci.

Si LE grand moment est aussi fort, c’est aussi et surtout grâce à la mise en page, au découpage et à l’art de conter de KAITO. Le mangaka nous montre qu’il est aussi capable de faire passer beaucoup de choses, beaucoup de sentiments, uniquement grâce à son dessin, les regards, les visages, les silhouettes, les postures… C’est donc un peu le grand écart entre les discours un poil alambiqués (mais dont le message – très important – passe très bien) et les scènes sans dialogues où les émotions transpirent à travers les pages. On finit ce volume le souffle coupé, se demandant ce que la suite peut nous réserver.

Plus que 2 volumes. KAITO a lancé sa dernière ligne droite et il reste désormais à découvrir si les sentiments dévoilés seront partagés. C’est fort, dosé et on espère que la justesse sera au rendez-vous jusqu’au bout. Et si possible sans une nouvelle longue diatribe qui peut parfois laisser un sentiment mitigé. Histoire de ne garder que le meilleur.

Une réflexion sur “Blue Flag (volume 6) : l’heure de vérité

  1. C’est une série que j’avais découvert lors du premier confinement. Kurokawa avait mis le T1 en ligne gratuitement et j’ai été conquis. Ca change de mes lectures de d’habitudes, mais j’ai bien envie de tout me prendre d’un coup, 8 tomes c’est juste assez 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Entrez votre email pour être avertis des nouveaux articles !

%d blogueurs aiment cette page :