One Punch Man (volumes 11 à 14) : l’heure de la confirmation ?

Poster un commentaire

13 novembre 2020 par sweetmadonna

Suite de ma lecture de One-Punch Man avec cette fois les volumes 11 à 14. On entre dans une grosse partie de l’histoire, peut-être la principale : l’arc de L’association des monstres. Au programme : plein de monstres, plein de héros, plein de combat, et un Saitama toujours aussi fort et classe ! Bonne lecture ! 

Après 10 volumes d’une qualité plutôt égale, ce 11ème volume de One Punch Man a pour mission de poursuivre sur la lancée de la série. Au menu : toujours Garoh, le tournoi de Saitama et une « association des monstres » qui passe à l’action.

C’est un peu la même chose à chaque nouveau volume de One Punch Man, mais on ne va pas s’en plaindre : associé au graphisme léché et au top de Yusuke Murata, les auteurs nous proposent un titre avec pléthore de personnages secondaires au caractère bien trempé, aux caractéristiques et au passé travaillés. Batte-man est donc toujours à l’honneur dans ce volume et son combat contre la Grande Scolopendre bat son plein. Mais cet affrontement va être doublement interrompu : d’abord par Garoh, qui a envie de se mesurer à un deuxième classe S, et par la mystérieuse « Association des monstres »…

Le monde de One Punch Man poursuit son essor avec de nouveaux éléments permettant d’envisager la suite avec intérêt et sérénité, au moins pour un temps. Avec 175 pages d’histoire principale, on a le temps de voir avancer l’intrigue, ce qui est forcément appréciable. Batte-man et sa petite soeur sont toujours attendrissants, Garoh et l’association des monstres intriguent, et Saitama dans son tournoi va devoir faire profil bas pour empocher la récompense. On suit donc ce nouveau volume avec intérêt, même si une certaine routine s’installe. Il faut donc un petit « coup de fouet » dans les prochains volumes pour raviver la flamme et poursuivre sur cette très bonne lancée.

Après 11 tomes, ONE et Yusuke Murata réussissent à ajouter des éléments permettant d’approfondir l’oeuvre et ainsi maintenir l’intérêt du lecteur. Rien qui ne peut remettre en cause la supériorité de Saitama évidemment. Mais cela n’empêche pas le titre d’être une très agréable lecture.

C’est bien la première fois qu’une intrigue dure aussi longtemps dans One Punch Man. Car outre Garoh, le monstre humain, nous avons donc le tournoi de Saitama et l’arc « association des démons » qui se poursuivent dans ce 12ème volume.

Pour ce tome, 190 pages d’histoire principale et un seul chapitre bonus. On a donc du concret à se mettre sous la dent. L’occasion pour Yusuke Murata et ONE de faire avancer le tournoi et les affrontements contre les monstres en parallèle, avec un effet miroir des plus efficaces. On verra beaucoup Genos à l’oeuvre, mais aussi Dame Fubuki et sa soeur, Tatsumaki, dans des combats très agréables à suivre. Le personnage de Suiryû prend également de l’importance même si on se doute que s’il se retrouve face à Saitama, il n’y a aucune raison qu’il fasse long feu. En ce qui concerne « l’association des monstres », l’intrigue avance également et suscite l’intérêt : les monstres passent à l’attaque, et ceux actuellement en scène ne semblent pas les plus forts… De grands affrontements à venir en perspective !

One-Punch Man se lit toujours aussi vite. En premier lieu parce qu’il est souvent constitué de combats, où les dialogues sont rares (et c’est tant mieux), mais aussi parce qu’on prend un réel plaisir à la lecture. La série poursuit donc sa bonne tenue, et il y a fort à parier que cela durera encore quelques temps vu ce que semblent nous réserver ONE et Yusuke Murata.

13ème volume pour One Punch Man. Sans être superstitieux, est-ce que ce chiffre va plutôt porter bonheur ou malheur à la série de Murata et ONE ? Pas de faux suspense, la qualité est toujours au rendez-vous.

Un volume à découper en deux parties : la première permettra d’avancer un peu sur la fameuse « association des monstres » alors que la seconde verra la suite et fin du pas si traditionnel tournoi d’arts martiaux auquel participe Saitama incognito. Et si les deux parties se rejoindront en toute fin de volume, ce sont des moments bien séparés que nous allons découvrir pendant plus de 190 pages une nouvelle fois (et en plus, l’histoire bonus se révèle très intéressante).

Côté « association des monstres », le mystère reste entier, et s’épaissit même un peu plus. Difficile de dire ce qui se trame avec cette association. Alors que les héros de classe S commencent à entrer dans la confrontation, aucune inquiétude dans le « QG » et des événements qui semblent s’enchaîner sans faire frémir le « chef ». Quoi qu’il en soit, l’association des monstres fait parler d’elle et le sujet est connu de plus en plus de héros, qui devraient très prochainement passer à l’action.

Pour ce qui est du tournoi, pas vraiment de mystère : tout se déroule comme prévu et comme nous pouvions l’imaginer depuis le début. Saitama se retrouve en finale, est démasqué, l’emporte haut la main, et ne récupérera évidemment pas la récompense… A-t-il vraiment appris quelque chose sur les arts martiaux ? On est en droit d’en douter fortement… Il lui reste désormais à passer à l’action et à reprendre son rôle de « Chauve capé ».

Si Garoo n’est plus vraiment au centre du récit sur ce volume, on se doute qu’il reviendra très bientôt au premier plan. Le tournoi terminé, Saitama devrait pouvoir trouver sa place dans la grande intrigue qui a débuté depuis quelques volumes déjà et qui est le premier véritable arc de la série. C’est bien foutu, passionnant, réussi graphiquement et on en redemande ! A noter que l’histoire bonus nous permet de voir Bogosse trop craquant masqué en action, et on peut dire qu’il n’a pas seulement une grande gueule, loin de là… De quoi pimenter un peu plus la suite de la série !

Si le tournoi est terminé, l’arène dans laquelle se sont déroulés les combats sera le théâtre de l’intégralité de ce volume, où les monstres attaquent et où les participants et héros feront face à deux choix : se battre ou rejoindre l’association des monstres…

Mutant fait face aux participants du tournoi. Ancien vainqueur, il a rejoint l’association des monstres et semble être d’une force terrifiante. Devant le spectacle offert, certains n’hésitent pas et décide d’avaler les cellules de monstres ! S’ensuivent alors des combats entre participants non transformés, participants transformés, monstres et héros ! Suiryû est à l’honneur mais celui qui n’avait eu aucun rival lors du tournoi hormis Saitama devra reconnaître ses limites dans des combats qui le dépassent…

Voilà une volume qui se lit très vite car composé quasi-exclusivement de scènes d’action. Le principal intérêt du tome, outre le design des monstres et des transformés, est l’attente autour de l’intervention de « Chauve Capé ». On sait que celle-ci va arriver, on se doute qu’elle interviendra avant qu’il n’arrive quelque chose à Suiryû, mais on l’attend malgré tout. Et une fois de plus, l’attente est récompensée, Murata proposant une fois encore un Saitama extra-classe !

Sans grand suspense quant au vainqueur final des « gros combats », ce nouveau volume de One-Punch Man poursuit sur sa lancée : du divertissement de grande qualité, alliant graphisme top et action trépidante. L’association des monstres est maintenant au coeur des événements et on attend de revoir Garoh, de quoi donc nous occuper encore pour quelques tomes… Une réussite !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Entrez votre email pour être avertis des nouveaux articles !

%d blogueurs aiment cette page :