Hibi Chouchou – Suu Morishita

3

26 février 2015 par sweetmadonna

Voilà bien longtemps que je n’avais pas débuté de titres chez Panini, en grande partie parce que le catalogue proposé par l’éditeur ne m’intéressait pas (plus) vraiment. Le hasard a voulu que Hibi Chouchou, la série en question, fortement conseillée notamment par Heyden de Bulle Shojo, soit publiée par l’éditeur et qu’elle ait réussi à susciter suffisamment mon intérêt pour que je lui donne sa chance. A raison ?

 

 

Après de courtes histoires et une mini-série en 3 chapitres, Suu Morishita se lance dans le grand bain avec Hibi Chouchou, toujours en cours au Japon avec déjà 9 tomes parus et qui a fait l’objet d’un cross-over avec un titre à succès encore inédit chez nous, Hirunaka no Ryuusei (et hop, au moment où j’écris ces lignes, le titre est annoncé chez Kana sous le nom Daytime Shooting Star). Si le titre ainsi que son sous-titre peuvent laisser songeurs, Hibi Chouchou se présente comme un shôjo classique dont la particularité se trouvera, comme souvent, dans le caractère de ses personnages principaux.

 

Voici le synopsis fourni par l’éditeur sur son compte Facebook :

La douce et réservée Suiren est sans aucun doute la plus jolie fleur de son lycée. Sa beauté est remarquée de tous, sauf peut-être d’un membre du club de karaté, le timide Kawasumi. Cependant, tout peut arriver quand deux regards se croisent. Et c’est ainsi que débute une relation aussi discrète que maladroite…

 

hibi1

 

Alors que nous avons, habituellement, au moins l’un des deux héros de notre histoire dans le genre très exubérant et l’autre plus effacé, ce sont ici nos deux personnages principaux qui possèdent un caractère effacé. D’un côté, Kawasumi, un sportif, pas forcément hyper sociable mais qui, surtout, évite autant que possible d’adresser la parole aux filles. De l’autre Suiren, considérée comme l’edelweiss du lycée, jeune fille très belle mais dont le succès a eu pour effet un repli sur elle-même. Elle ne parle donc que très rarement, que ce soit avec des étrangers ou ses propres meilleures amies. Sa relation avec Kawasumi sera donc un peu spéciale et possède ce petit côté mignon que l’on ne retrouve pas forcément dans tous les shôjos. Le caractère de nos deux héros contraste avec celui de leurs amis mais aussi avec le tempérament de la rivale annoncée de Suiren, xx, le « papillon ». Difficile pour le moment de dire s’il s’agit là d’une rivalité centrale dans le récit mais comme il s’agit du seul lien avec le sous-titre français…

 

Voilà donc ce que nous propose ce premier volume : une présentation des personnages principaux, notamment de leur caractère et de quelques bribes de leur « passif », la mise en place d’une intrigue amoureuse toute mignonne pour le moment, avec, peut-être, de la rivalité à la clé, et une atmosphère globale dans le même ton : gentillette et légère. L’ensemble est porté par un graphisme shôjo typique mais très efficace, avec ses grands yeux écarquillés, ses pétales de fleurs, ses beaux gosses et ses expressions faciales typiques.

 

hibi2

 

Finalement, le petit reproche que l’on pourrait faire sur ce volume est que, comme pour un tout autre shôjo comme Sawako, la particularité du personnage principal commence déjà à s’effacer devant l’intrigue. Ainsi, Suiren parle déjà plus, réussit à adresser la parole à Kawasumi, et ce dernier réussit également à parler avec l’edelweiss malgré ses réticences. On fait donc déjà un sacré bond en avant, même si on se doute fort que l’histoire n’avancera pas forcément à vitesse grand V par la suite. Malgré tout, tout ceci se fait par étapes et non d’une manière brusque, ce qui adoucit cette impression de « vitesse ». D’autant qu’avec deux caractères de ce type, ce n’est clairement pas gagné !

 

Côté édition, le papier des ouvrages Panini est toujours le même, c’est-à-dire avec cette impression de papier recyclé, pas forcément gênante mais qui tranche avec le papier des autres éditeurs. Pas de coquilles particulière à noter, ni de points positifs ou négatifs : la qualité d’édition globale est dans la moyenne, sans plus.

 

Offrant un récit dont le qualificatif le plus adapté semble être « mignon« , Hibi Chouchou débute d’une manière très sympathique et pourrait nous proposer une histoire très agréable sur le long terme. Si on ne peut, évidemment, pas émettre d’avis définitif dès à présent sur la série, ce départ est très encourageant et incite fortement à découvrir la suite. Une bonne pioche donc ! (et merci Heyden et Bulle Shôjo !)

Publicités

3 réflexions sur “Hibi Chouchou – Suu Morishita

  1. Heyden dit :

    Encore un bel article. Je te rassure sur un point, le caractère de Suiren ne connaîtra pas non plus une évolution spectaculaire à la Sawako. Elle parle un peu plus mais pas au point de dénaturer sa nature profonde lol. Ils progressent donc tous les deux mais sans jamais aller contre leurs personnalités en dépit de tout (puis, ils ont quand même du mal malgré leurs petits efforts). En tout cas, j’avais des doutes sur le fait que tu apprécierais le titre. Je pensais que tu le verrais trop fleur bleue ou quelque chose comme ça ^^’

    • sweetmadonna dit :

      Mais je suis très fleur bleue tu sais ! 😀

      Je suis rassuré sur la suite de la série après ton message ! L’ambiance générale qui se dégage de ce premier tome me donnait de toute manière envie de lire la suite. Et si elle est toujours aussi « mignonne » (je ne trouve pas d’autre mot !), tant mieux ! 😉

      Et merci ! 😉

  2. Tama dit :

    J’aime bien Hibi chouchou (déjà le titre) c’est pas d’un originalité folle mais c’est mignon. La façon dont sont représentés les personnages est sympathique notamment Suiren mais surtout sa meilleure amie (j’adore les tronches qu’elle tire).
    Le titre avance lentement mais surement avec les aléas que peuvent provoqués des caractères comme ceux des deux protagonistes.
    Le cross over avec Ryuusei était étonnant (quoique) mais les deux univers et styles se mariaient assez bien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :