Les pommes Miracle – Takuji Ishikawa et Tsutomu Fujikawa

5

9 janvier 2015 par sweetmadonna

Après la sortie de Moi, jardinier citadin sur le jardinage bio et celle de Daisy, lycéennes à Fukushima, sur la vie après la triple catastrophe qui a touché le Japon le 11 mars 2011, Les pommes Miracle est le troisième titre « écolo » des éditions Akata. Comme son nom peut le laisser supposer, son sujet se rapprochera fortement de l’oeuvre de Min-ho Choi parue en début d’année.

 

Avant de parler plus en détails du titre, voici le synopsis officiel donné par Akata :

 

Bien qu’il ait grandi dans une ferme, Akinori Kimura ne se prédestinait pas à devenir agriculteur. Mais suite à son mariage, il finira par reprendre l’exploitation de son beau-père. Filant alors de beaux jours à la campagne, son quotidien va pourtant être bouleversé quand il découvre, avec horreur, que son épouse est allergique aux pesticides qu’il utilise pour la culture de ses pommiers. D’abord par amour, puis par conviction, Akinori Kimura va se transformer en paysan visionnaire et changer totalement sa façon de concevoir son métier et son rapport à la nature. Pendant plus de dix ans, contre vents et marées et le scepticisme des autres producteurs, Akinori Kimura va entreprendre des recherches et des expérimentations pour pouvoir enfin cultiver des pommes… sans pesticide, d’une manière saine et naturelle !

 

Et comme souvent, l’éditeur nous propose les premières pages sur Akazoom pour que chacun puisse se faire une idée :

http://www.akazoom.fr/les-pommes-miracle

 

Vous l’aurez compris, Les pommes Miracle est une histoire vraie, celle d’un homme, Akinori Kimura, devenu paysan « par erreur » malgré des parents agriculteur. L’utilisation massive de pesticides étant à la mode, avec un calendrier précis stipulant quel pesticide doit être pulvérisé, quand et comment, Akinori Kimura se lance dans ce métier qu’il n’a pas choisi avec succès. Mais lorsqu’il voit sa femme souffrir à cause des pesticides, il tente de trouver un moyen de faire de l’agriculture 100% bio, 100% naturelle. Il va donc aller à la pêche aux infos, se documentant sur les moyens de lutte naturelle contre les maladies et les nuisibles. Si, par exemple, la culture d’un riz bio se révélera assez simple à mettre en place, celle des pommiers de son verger sera nettement plus compliquée. En effet, il est de notoriété publique qu’il est impossible d’obtenir de jolis fruits en grande quantité sans utiliser les pesticides recommandés. C’est alors que commence pour Akinori une longue bataille « contre » la nature…

 

Capture

 

A l’heure où certains scientifiques s’alarment devant des faits inquiétants (l’omniprésence des pesticides dans le corps humain notamment), la lutte pour une agriculture 100% bio d’Akinori Kimura ne peut évidemment pas laisser indifférent. Sa lutte, longue, parfois très difficile psychologiquement, très dure financièrement, montre qu’on peut y arriver si on le souhaite vraiment, et montre également que si les pesticides sont une menace pour notre santé à plus ou moins long terme, ils le sont tout autant pour nos arbres, nos plantes et la nature puisqu’ils affaiblissent les êtres qu’ils sont censés protéger. Bref, ils n’offrent qu’un résultat quantitatif sur du court terme, et leurs effets sont plus néfastes que positifs.

 

Entrant totalement dans la ligne éditoriale de l’éditeur campagnard qu’est Akata, Les pommes Miracle n’a pas vocation à devenir la lecture de l’année, à retourner votre petit coeur par des moments émouvants comme le premier cri d’un bébé, mais n’est, finalement, qu’un témoignage d’une meilleure vie possible, d’une agriculture saine et naturelle, d’un autre monde que celui dans lequel nous vivons. Parfaitement complémentaire du diptyque Moi, jardinier citadin, Les pommes Miracle est ce genre d’ouvrage que l’on doit faire lire aux jeunes générations, mais aussi aux plus anciens, aux agriculteurs qui croient en une autre manière de travailler, afin que, tous, nous puissions vivre dans un monde « meilleur », plus sain, plus proche de la nature. Un ouvrage militant, au sujet passionnant et aux conclusions pleines d’espoir.

 

Pour aller un peu plus loin, Akata propose les postfaces qui n’ont pu être publiées en fin d’ouvrage. Un petit bonus très intéressant :

http://www.akata.fr/bonus/2-postfaces-pour-les-pommes-miracle

Publicités

5 réflexions sur “Les pommes Miracle – Takuji Ishikawa et Tsutomu Fujikawa

  1. pepparshoes dit :

    Je l’ai dans ma bibliothèque, mais je n’ai toujours pas trouvé le temps de le lire ! Il faut que me le prenne, parce que j’étais si tenté que je l’ai acheté le jour de sa sortie, et le voila qui traîne sur une étagère grrr.. ^^ Merci du rappel ! ^^

    • sweetmadonna dit :

      De rien ! 😉

      Le titre en lui-même ne représente pas une « claque » mais son contenu et le message qu’il fait passer ne sont pas anodins. J’avais vu il y a peu un reportage où un scientifique disait qu’aujourd’hui, en France, il n’existait plus une femme dont le lait ne contenait pas de pesticides. Forcément, ça fait réfléchir.

      N’hésites pas à venir me dire ce que tu auras pensé de ta lecture !

      • pepparshoes dit :

        Ah oui carrément ! Je ne savais pas ça ! Je vais essayer de le lire assez rapidement, histoire de pouvoir le ranger dans ma bibliothèque et le sortir de ma Pile a lire ^^

  2. […] étaient en compétition sur les 8 titres sélectionnés : Daisy, Lycéennes à Fukushima, Les pommes Miracle (tout deux chez Akata) et Le parfum des hommes, chez […]

  3. […] on pouvait légitimement penser qu’un titre comme Daisy ou Les pommes Miracle pouvait également prétendre au prix Tournesol cette année, force est de reconnaître que le […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :