Moyasimon – Masayuki Ishikawa

4

14 novembre 2014 par sweetmadonna

Moyasimon (Moyashimon en VO) est un titre qui était attendu par certains lecteurs, pour des raisons différentes. Certains avaient déjà vu l’une des adaptations animées (deux saison, la première en 2007 et la seconde en 2012), d’autres avait été charmés par la version drama sortie en 2010, et d’autres, comme moi, étaient intrigués par le fait que le titre ait remporté le très prestigieux prix Tezuka en 2008. Terminée en 13 volumes, cette série atypique arrive donc en France chez Glénat, avec un premier volume sorti le 1er octobre et un second arrivant le 19 novembre prochain. Présentation de ce manga pas comme les autres.

 

 

Forcément, le « pas comme les autres » pourrait interpeller, et on pourrait se dire que ce genre de remarque est devenue coutumière et être donc plutôt méfiant quant à la véracité de l’originalité du titre. Il ne faut pourtant pas beaucoup de temps pour en être convaincu dans cette lecture diffère de ce qu’on peut avoir l’habitude de lire. Le synopsis de base est très succinct : Tadayasu Soemon Sawaki est un garçon presque comme les autres. Sa particularité ? Il peut voir les microbes ! Ainsi, chaque micro-organisme se présente à lui sous une forme particulière, lui permettant, par exemple, de repérer ceux représentants la bactérie Escherichia Coli et d’éviter donc autant que possible d’être contaminé. Un exemple parmi d’autres d’un pouvoir qui pourrait apparaître comme inutile mais qui se révélera être un véritable atout dans certaines circonstances.

 

Capture

 

Moaysimon possède plusieurs particularités. La première, c’est bien entendu son thème : les microbes. Sujet très rarement abordé, on pourrait le rapprocher légèrement d’un Mushishi, qui possède un côté mystique en plus. Si le thème de Moyasimon est clairement nouveau, son cadre est aussi original : un lycée agricole. Certes, dans le « genre », nous avons eu dernièrement Silver Spoon (pas encore lu le tome 1 pour ma part, mais ça viendra un jour – il se peut donc que je me trompe en disant que le cadre est identique), mais cela n’enlève pas son originalité. Autre particularité : une vraie volonté d’être didactique dans son propos, avec des explications sur les microbes, les méfaits qu’ils peuvent causer sur la santé mais aussi les nombreux bienfaits, tout en rappelant que notre corps en contient naturellement des milliards. On s’instruit donc, et si les pages chargées de textes sont nombreuses, elles passent en général plutôt bien. Autre particularité : la représentation des microbes. S’ils sont représentés de manière rudimentaire, chaque « espèce » comporte des particularités propres permettant à Sawaki (et accessoirement au lecteur, même s’il lui faudra bien longtemps avant de les identifier au premier coup d’oeil) de les différencier. Et pour que le lecteur ne soit pas totalement perdu, chaque microbe (et personnages également) est présenté dans les « marges », avec un petit texte explicatif (nom, nom scientifique, où on le trouve…). On notera également que l’auteur s’adresse directement aux lecteurs, soit en sous-titres de chapitres, soit en petit apartés sur le côté. Cela donne une atmosphère de presque camaraderie et permet de renforcer le lien oeuvre/lecteur (même si cela reste très anecdotique – et subjectif – bien entendu).

Capture

 

Si le sujet global peut sembler sérieux, il faut tout de même noter que le récit en lui-même ne l’est pas vraiment. Entre le professeur Itsuki, très particulier, son élève Hasegawa, très particulière, les étudiants Misato et Kawahama, très particuliers, l’atmosphère du récit est plus à la rigolade qu’à la prise de tête sérieuse et lénifiante. C’est drôle, coloré dans le ton et les personnages, vif, original, et dans l’ensemble très bien mis en images : avec un trait très détaillé (notamment lorsqu’il s’agit de mettre en scène plusieurs microbes différents), avec un chara-design très varié, rendant l’identification des personnages très aisée, avec des décors présents, Masayuki Ishikawa propose un titre dont le graphisme ne sera pas du tout un point faible, bien au contraire.

 

Partant d’un sujet original, qui plus est traité de manière originale, porté par des personnages marquants et forts, Moyasimon, sous ses airs de récits agricole barbant, cache en réalité une oeuvre fortement divertissante, qu’il faut malgré tout consommer à petite dose. Rendez-vous la semaine prochaine pour le second volume, dont la couverture va forcément attirer l’oeil des plus curieux. Une bonne pioche de la part de Glénat, mais nous n’en doutions pas.

Publicités

4 réflexions sur “Moyasimon – Masayuki Ishikawa

  1. dio brando dit :

    Moi j’ai adoré le tome 1 tout est génial ! Scénario, dessins et le coté édition qui est juste super avec les petits résumé des personnages et microbes sur le coté des pages ! En plus comme vous l’avez dit la prochaine couverture peut attire les lecteurs, j’ai été voir les 13 et on peut vraiment dire qu’elles sont toutes les plus uniques les une que les autres !
    Pour moi Glénat à fait sa meilleur prise seinen de l’année avec Moyasimon.

    • sweetmadonna dit :

      J’ai aussi trouvé cette lecture très bonne et il est vrai qu’il me semble que ce titre fait partie des meilleurs sortis par Glénat depuis longtemps. Il faudrait tout de même que je rattrape mon retard sur Vertical qui possédait un petit truc en plus également. Hâte de lire la suite de Moyasimon en tout cas !

  2. Bidib dit :

    J’avais bien aimé l’anime, je suis curieuse de voir le manga. Mais 13 tomes, ça risque pas de faire un peu beaucoup ?

    • sweetmadonna dit :

      Pas vu l’animé de mon côté donc je ne ferai pas de comparaison. Le titre ne possède pas, après le tome 1, de vraie grande histoire de fond, pas de vrai fil rouge. Du coup, difficile de dire si cela peut tenir sur 13 tomes. Mais, au final, 13 tomes, c’est pas tant que ça. Faudrait déjà que je me procure le tome 2 pour voir si on a un semblant de trame de fond qui se pointe…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :