Histoire d’un couple – Yeon-sik Hong

1

26 septembre 2014 par sweetmadonna

Second « transfert » d’articles de Manhwa France vers Il était une fois un manga, avec la présentation d’un nouveau one-shot manhwa, chez Ego comme x :

 

Poursuivons avec les manhwas d’auteur (après Histoires sur le bord du trottoir) et concentrons-nous maintenant sur un gros pavé édité par Ego comme x (dont il s’agit du premier manhwa après la publication de 2 mangas, dont Dans la prison de Kazuichi Hanawa), Histoire d’un couple, de Yeon-sik Hong, auteur de bande dessinée qui va nous faire suivre une partie de sa vie personnelle dans cet unique volume de 570 pages.

 

Capture

 

 

Yeon-sik Hong, un manhwaga à la campagne

 

Allez hop, on part sur le site des éditions Ego comme x pour piquer le biographie de l’auteur :

 

Yeon-sik Hong est né en 1971. Il entre comme apprenti dans l’atelier d’un
maître en 1990, et commence à réaliser des histoires courtes en bande
dessinée dès 1992. De nombreux travaux de commande ralentissent ensuite
son travail personnel durant une douzaine d’années.
Il fait en 2005 avec sa compagne, une première tentative de vie à la
campagne, rapportée dans son livre Histoire d’un couple, auquel il travaille
dès 2007, et qui paraît en deux volumes en Corée en 2012; obtenant un rapide
succès d’estime qui lui vaut une réédition et le prix «Manhwa d’aujourd’hui».
Toujours désireux de renouer avec la vie à la campagne, après quelques
péripéties Yeon-sik Hong et sa compagne ont momentanément posé leurs valises en périphérie de Séoul.

 

Vous pouvez également retrouver quelques extraits sur le site internet de l’éditeur : http://www.ego-comme-x.com/spip.php?article810

 

Le bonheur est dans le pré

 

Yeon-sik Hong nous raconte donc dans ce gros one-shot (paru en 2 volumes en Corée donc, comme précisé juste au-dessus), comment il en est arrivé à déménager de Séoul, où il a toujours vécu, pour se retrouver en pleine campagne, à 1h30 de transport de la capitale. Manhwaga de son état, Hong a de plus en plus de mal à faire face à ses travaux de commandes : manque de motivation, éditeur insistant et pointilleux, demandant beaucoup de corrections, difficultés à se concentrer… L’envie d’ailleurs se fait de plus en plus forte jusqu’au jour où lui et sa femme, So-mi, également illustratrice, décide de partir en banlieue de Séoul, loin de la vie urbaine. Et en effet, leur nouvelle maison se révélera loin de tout, au milieu de nulle part, au bout d’un chemin en terre que peu de personnes empruntent. Le contraste est saisissant et les conditions de travail semblent enfin être réunies pour que Yeon-sik puisse enfin fournir un travail de qualité.

 

 

Mais la vie à la campagne n’est pas de tout repos, surtout lorsque sa maison est dans la montagne. C’est ainsi que l’on découvre les divers problèmes qu’auront à régler le couple, entre le froid de l’hiver, les bruits effrayants de la forêt, les randonneurs peu respectueux, la difficulté pour créer son potager… On retrouve parfois, dans ce one-shot, des scènes rappelant Moi, jardinier citadin, notamment lorsqu’il est question de conseils sur la manière de jardiner, sur les erreurs à ne pas commettre et sur les méthodes de cultures des diverses variétés de légumes. Bien entendu, le titre n’a pas vocation à parler jardinage : on suit surtout avec attention, parfois avec tristesse, le parcours de Yeon-sik, qui rencontre beaucoup de difficultés pour réaliser ses commandes. Entre stress de la deadline, travaux à effectuer dans la maison, vie de couple à entretenir, le manhwaga passe par tous les états, jusqu’à s’en rendre malade. Mais sa femme sera là pour l’aider, justifiant encore plus le titre de l’ouvrage : c’est une vie de couple que nous suivons, et pas seulement celle de l’auteur.

 

 

Yeon-sik Hong représente ses passages difficiles par des moments féeriques, à base de chansons main dans la main en volant au-dessus des prés. Une façon de dédramatiser une situation pas toujours rose entre les problèmes professionnels, financiers et personnels. Parlons d’ailleurs du graphisme, très propre, dans un style tout en rondeurs, avec des visages très expressifs et qui donne souvent la part belle aux décors, notamment les paysages montagneux entourant le nouveau domicile du couple. Un trait très agréable, précis, clair, qui n’a rien à envier aux spécialistes de franco-belge ou de manga. On est charmés, emportés, invités dans cette vie à deux avec ses moments de joie et de peine. Le découpage est quant à lui très classique mais n’en demeure pas moins efficace, rendant toujours la lecture fluide.

 

 

En racontant une partie de sa vie, Yeon-sik Hong a sans doute trouvé cette oeuvre, ce projet personnel qui lui tenait tant à coeur lorsqu’il travaillait sur des produits de commandes qui ne lui plaisaient guère. On y ressent tout l’amour pour son travail, tout son amour pour sa femme (dont le succès professionnel, loin de le rendre jaloux, semble le rendre fier et lui permet une certaine remise en cause) et tout son amour pour la campagne qu’il a découvert, qu’il a du quitter, mais qu’il retrouvera plus tard. Histoire d’un couple, c’est un peu plus qu’un livre, c’est un témoignage, certes autobiographique, mais dans lequel beaucoup pourraient se retrouver. Le genre d’oeuvre que l’on a envie de lire, encore et encore, et l’on ne peut que remercier les éditions Ego comme x de nous avoir permis de le découvrir. On notera d’ailleurs que le travail réalisé est excellent de bout en bout, que ce soit pour la qualité du papier, l’adaptation/traduction ou l’impression. Pour une première incursion dans le manhwa, c’est un coup de maître.

Publicités

Une réflexion sur “Histoire d’un couple – Yeon-sik Hong

  1. high school dit :

    Manga et Manhwa sont devenus le divertissement auquel les gens peuvent s’identifier, qu’ils vivent en Corée, au Japon ou en Amérique et dont le succès ne cesse d’augmenter.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :