Mon histoire – Kazune Kawahara et Aruko

2

9 mai 2014 par sweetmadonna

Non, vous ne rêvez pas. Malgré ses couvertures, Mon histoire est bel et bien un shôjo. Et un shôjo arrivant chez nous avec une réputation très flatteuse puisqu’il a remporté le Kodansha Awards de sa catégorie et a été nominé pour le prix Manga Taisho. De bonnes références donc pour un titre toujours en cours au Japon avec 5 volumes parus et dont Kana nous propose les deux premiers tomes en même temps.

 Mon histoire 1Mon histoire 2

Le synopsis

 

Takéo Gôda est un lycéen pataud bâti comme une armoire à glace. Les filles dont il tombe amoureux s’éprennent toutes de son ami d’enfance: le beau Sunakawa. Mais un jour il sauve une jeune fille des griffes d’un pervers. Et, pour la première fois, il semble qu’une fille craque pour lui !

 

La mise en place

 

L’histoire de Kazune Kawahara trouve toute sa force dans les personnalités de ses personnages principaux. Avec Takeo, Suna et Yamato, la scénariste nous a gâté ! Force de la nature, d’une nature terriblement gentille et naïve, Takeo possède un caractère bien loin de celui que l’on peut oser s’imaginer en le voyant. Généreux plus que de raison, il souffre quelque peu des a priori négatifs des gens à son égard à cause de son apparence physique mais prend le tout avec une philosophie à toute épreuve, étant l’un des personnages les plus altruistes qui soit. Son association avec le beau gosse Suna, son amie d’enfance, adulé de toutes les filles mais finalement très distant, attire forcément le regard et le contraste, saisissant, produit son effet. L’arrivée entre ces deux amis d’enfance de la jeune Yamato va bouleverser la vie de Takeo. Alors que, jusqu’à présent, toutes les filles dont il tombait amoureux demandaient à sortir avec Suna, voilà que Yamato est tombée sous son charme ! Mais ça, Takeo ne le comprend pas tout de suite…

 

 

Les attentes pour la suite

 

L’une des grandes forces de ce début de série, outre les caractères de nos trois personnages principaux, réside dans le fait que Kazune Kawahara n’a pas cherché à faire tourner en rond trop longtemps notre petit couple. Nous n’aurons donc pas à attendre 10 tomes pour voir nos héros sortir ensemble. Par contre, vu leur caractère, il est fort possible que le premier baiser, et le passage à l’étape supérieure encore plus, mette plus de temps à venir. Et on espère que Kawahara arrivera à gérer tout ceci avec brio afin de ne pas étirer plus qu’il ne faut une histoire si bien partie ! En résumé, ce que l’on attend pour la suite ? Que cela continue à être aussi bon et rafraîchissant, tout simplement.

 

Les réserves pour la suite

 

Qu’une certaine routine s’installe, que le scénario nous propose des moments convenus, que l’originalité des points de vue s’efface pour laisser place à une histoire souvent lue, souvent vue, et rarement enthousiasmante. Le personnage de Suna, en retrait, devrait prendre plus d’ampleur mais on se demande comment Kazune Kawahara parviendra à lui trouver une place au milieu de notre couple vedette.

Mon histoire-2 Mon histoire-1

A suivre ?

 

Oh que oui ! Mon histoire est un vrai shôjo différent, en grande partie via son personnage principal. Que cela soit un mec, c’est déjà rare. Qu’il soit bâti comme Takeo, c’est inédit. Le beau gosse taciturne est relégué au second plan, l’héroïne craque pour son copain, malgré le regard de ses amies (qui en changeront vite), la romance prend place sans être envahissante, et Aruko nous offre un graphisme de grande qualité, mélangeant un style shôjo avec un style parfois nettement plus shônen voire seinen sur certaines cases (cf planches plus haut). Bref, deux excellents premiers volumes, pour une série qui est une vraie bouffée d’air dans ce monde finalement trop exigu que s’est constitué le shôjo au fil des années. Idéal pour se changer les idées !

Publicités

2 réflexions sur “Mon histoire – Kazune Kawahara et Aruko

  1. asiacosmos dit :

    J’avais déjà entendu du bien de ce manga. Je penserais donc à lui la prochaine fois que je vais faire les magasin 🙂

    • sweetmadonna dit :

      C’est pour moi une excellente surprise, un shôjo intelligent qui reprend habilement certains clichés du genre en les détournant. On peut ne pas adorer, c’est sûr, mais je ne vois pas comment on peut détester !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :