Le garçon d’à côté – Robico

Poster un commentaire

5 mai 2014 par sweetmadonna

Tout fraîchement terminé au Japon avec un 13ème tome sorti en janvier, Le garçon d’à côté arrive en France chez Pika. Connu par beaucoup de lectrices sous le nom de Tonari no Kaibutsu-kun, ce shôjo arrive avec une réputation plutôt flatteuse, l’animé qui en est tiré ayant également de nombreuses adeptes.

 

 

Le synopsis

 

Shizuku Mizutani ne s’intéresse qu’à ses résultats scolaires. Un jour, alors qu’elle se rend chez Haru Yoshida, un élève à la réputation de mauvais garçon, pour lui remettre des polycopiés de cours, celui-ci prend la décision unilatérale que Shizuku et lui seront amis. Mais en découvrant la naïveté de Haru, Shizuku va montrer quelques signes de gentillesse qui lui vaudront une déclaration d’amour inattendue ! Comment va évoluer la rencontre improbable d’une jeune fille au cœur de pierre avec un drôle de garçon ?

 

La mise en place

 

Deux pages suffisent à Robico pour nous présenter ces deux personnages principaux, Shizuku Mizutani, élève studieuse qui ne pense qu’à ses études et évite toute distraction, et Haru Yoshida, élève à l’absentéisme comme mode de vie et réputé pour être violent… Il aurait d’ailleurs été viré du lycée après avoir tabassé trois autres élèves ! Ce sont donc ces deux caractères diamétralement opposés que Robico va essayer de rapprocher, en jouant avec le caractère inattendu d’Haru et en réussissant avec brio à retourner la situation. Raconté avec fluidité et efficacité, ce début de série met en place notre couple central mais réussit également à instaurer quelques petits grains de sable qui pourraient rapidement enrayer l’histoire d’amour qui commence à naître… Bien entendu, l’humour n’est pas mis de côté et, là encore, se révèle très efficace.

 

Les personnages

 

Nos deux héros possèdent des caractères bien trempés et différents. Si le côté ultra-concentré sur ses études de Shizuku est plutôt habituel, tout comme le fait qu’elle ne s’intéresse pas particulièrement aux garçons et se retrouve un peu devant le fait accompli, nous avons là un personnage féminin très loin de la cruche de service et qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Elle cassera rapidement sa carapace mais cela est fait de manière si naturelle que cela passe comme une lettre à la Poste. Quant à Haru Yoshida, le moins que l’on puisse dire c’est qu’il est loin d’être un stéréotype ! A la réputation de mauvais garçon, il est surtout très naïf, se sert de ses poings plus que de sa tête en profitant de sa grande force, et prend des décisions pour le moins surprenantes ! Allergique à l’école, il est pourtant un excellent élève… Ce premier volume se termine avec l’apparition d’un personnage qui aura forcément de l’importance par la suite : le mystérieux Yuzan

 

Les attentes pour la suite

 

Si on souhaite voir comment va évoluer la relation entre Shizuku et Haru, on aimerait également que le personnage de Yuzan influence grandement la suite, puisque Robico a fortement soigné son entrée. Son rôle doit donc être à la hauteur et on espère que l’on ne sera pas déçu ! Sinon, pas d’attentes particulières supplémentaires, ce premier volume mettant en place les choses avec aisance mais sans pour autant installer une intrigue de fond, pas forcément nécessaire qui plus est.

 

Les réserves pour la suite

 

Comme pour tous les titres de ce genre, on espère que Robico parviendra à éviter les clichés ou au minimum à s’en servir du mieux possible pour ne pas donner l’impression de relire une énième fois la même histoire. Les caractères de ses personnages doivent également ne pas trop changer pour la suite, puisqu’ils constituent l’un des atouts du titre.

 

A suivre ?

 

Avec ce premier volume, Robico lance parfaitement sa série. Le garçon d’à côté se lit à une vitesse folle, avec une fluidité de tous les instants, servi par un graphisme excellent qui sait éviter la caricature du genre. En résumé, la réputation qui précédait le titre semble loin d’être imméritée et il serait vraiment dommage de passer à côté de ce premier volume pour une raison aussi futile qu’un titre français qui ne semble pas avoir convaincu la majorité. Après Journal d’une fangirlle mois d’avril nous offre un second shôjo de qualité, et ce n’est pas fini ! Tome 2 dans toutes les bonnes librairies dès le 2 juin.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :