Ad Astra – Mihachi Kagano

3

30 mars 2014 par sweetmadonna

Alors que Komikku  nous a proposé il y a peu Eurêka, d’Hitoshi Iwaaki, Ki-oon dégaine un second titre parlant d’Hannibal Barca et des guerres puniques opposant Rome à Carthage avec Ad Astra, de Mihachi Kagano, dont c’est la première oeuvre. Le sous-titre nous promet un affrontement entre deux stratèges de génie, Hannibal la carthaginois et Scipion le romain.

 

Le synopsis :

 

Sicile, 241 avant J.-C. Après deux décennies de conflit avec Rome, l’armée carthaginoise menée par Hamilcar Barca doit déposer les armes. Son fils, Hannibal, a six ans quand il assiste à cette bataille. Mise en déroute, Carthage doit un tribut astronomique au vainqueur, et l’enfant est témoin, impuissant, de l’humiliation des siens.

 

Mais le jeune Hannibal refuse l’échec : élevé dans la haine de Rome, il va vouer son existence entière à la destruction de l’ennemi. Commence alors l’affrontement exceptionnel d’un des plus grands tacticiens de tous les temps et de son alter ego romain, le génie militaire Scipion l’Africain. Traversée des Alpes à dos d’éléphant, pillages impitoyables et combats parmi les plus sanglants de mémoire d’homme : un duel à mort qui a marqué l’Histoire…

 

Bravoure, complots et stratégie… Plongez au cœur des batailles qui opposèrent les légendaires Hannibal et Scipion !

 

 

La mise en place :

 

Tout débute avec la perte de la première guerre punique entre Carthage et Rome. Hamilcar Barca, chef des carthaginois, doit s’avouer vaincu lorsque la perte de la Sicile ne fait plus de doute. Son jeune fils, Hannibal, fait alors preuve d’une grande clairvoyance sur la situation. La victoire romaine est alors accompagnée de sanctions très fortes contre les perdants, faisant d’Hannibal un enfant grandissant dans la haine de l’ennemi romain. Près de 20 ans plus tard, Hannibal a bien grandi et lance son armée sur la route de Rome, déclenchant ainsi la seconde guerre punique.

 

Voilà donc pour le contexte. Dans les faits, Mihachi Kagano utilise des flashbacks nous permettant de mieux cerner les personnages et le passif entre les deux grandes nations. Nous assistons ainsi à la naissance d’Hannibal, dans des conditions très spéciales avec un aspect ésotérique prononcé, à la présentation de son caractère bien particulier et à sa révolte contre la domination romaine, provoquant ainsi la réaction de l’empire, avec le consul Scipion en tête, obligé de barrer la route des carthaginois qui marchent sur Rome… Bref, on entre très vite dans l’histoire, après une mise en place rapide et efficace. On nous présente le futur adversaire d’Hannibal, Scipion fils, qui devrait rapidement être sur le devant de la scène puisqu’il est présenté comme le héros de la série.

 

Les personnages :

 

Ad Astra débute en nous présentant très vite l’un des deux personnages principaux, Hannibal, alors âgé de seulement 6 ans et qui assiste, aux côté de son père Hamilcar Barca et de son précepteur, Silenos, à la défaite carthaginoise en Sicile, annonçant la perte de la première guerre punique du peuple de Baal. La très grande perspicacité du jeune garçon n’a d’égale que les conditions très spéciales entourant son enfance, entourée de phénomènes étranges le désignant comme « le fils de Baal », d’où son prénom. C’est ainsi que lors de la négociation du traité de paix, très en défaveur de Carthage et qui aura pour conséquence de faire grandir toute une génération, dont Hannibal, dans la haine de Rome, nous faisons la connaissance de Scipion père, personnage très juste et qui désapprouve  le comportement du consul. C’est également le moment où Hannibal, à peine 6 ans donc, se dresse pour la première fois devant Rome, dont il deviendra l’un des plus grands adversaires de l’histoire. Le second personnage principal de la série, Scipion fils, arrive un peu plus tard (de 7 ans le cadet d’Hannibal, puisque né 1 an après l’épisode du traité de paix) et nous est présenté comme un fils à papa adorant le jeu et les paris, mais également très intelligent et manipulateur, obtenant généralement ce qu’il souhaite grâce à ses capacités au-dessus de la moyenne. Son ami d’enfance Caius Laelius est également son compagnon d’armes et devrait avoir une certaine importance par la suite. Les capacités guerrières de Scipion fils et ses aptitudes stratégiques apparaissent déjà, lui seul comprenant le plan d’Hannibal… Le duel s’annonce passionnant !

 

Le graphisme :

Mihachi Kagano offre une première œuvre au graphisme léché, même si rien ne lui permet pour le moment de mettre en avant une réelle personnalité dans son trait. C’est très propre, très efficace, très convaincant dans les expressions faciales, dans les combats, dans les décors, dans le chara-design varié. Bref, pas de fausses notes à ce niveau-là, mais il manque le petit plus pour en faire un titre qui nous fera nous arrêter sur certaines pages bouche bée, cette petite touche supplémentaire rendant le trait plus personnel.

 

 

Les attentes pour la suite :

 

L’affrontement entre Hannibal et Scipion fils promet. Nous avons déjà vu le premier à l’œuvre, impressionnant, et nous avons pu voir que le second possède des capacités d’analyse élevées, ce qui devrait nous donner des combats de haut niveau dans les prochains volumes. La seconde guerre punique étant parsemée de batailles historiques célèbres, on espère que celles-ci sauront nous emporter comme les quelques scènes de combat de ce premier volume. L’auteur semble savoir où il va, et c’est tant mieux.

 

Les réserves pour la suite :

 

Le sous-titre nous promet un affrontement entre Scipion et Hannibal, et il va donc falloir nous l’offrir. A priori, ce sera le cas dès le prochain tome. Un autre point déjà abordé plus haut concerne tout l’aspect mystique qui entoure Hannibal, sa naissance et son enfance. Cela permet de brosser un portrait consistant, donne un certain background au personnage mais nuit un peu au caractère « historique » et donc réaliste que devrait avoir ce genre de récit. Dernière chose : l’auteur nous présente Hannibal comme le grand méchant de la série. Mais pour le moment, c’est bien lui qui est au centre du récit et si Scipion fils nous est bien présenté, apparait dans les affrontements, on a encore du mal à le considérer comme LE héros de Ad Astra. Il faut donc que la suite développe plus ce personnage afin de créer un lien fort avec le lecteur. Pour le moment, le charisme d’Hannibal surpasse de très loin celui de Scipion, mais rien de plus normal puisque ce dernier n’a pas encore vraiment été à l’œuvre… A noter enfin que l’épisode le plus connu de cette période de l’histoire, à savoir le passage des Alpes à dos d’éléphant, est déjà présent dans ce tome. Et qu’il est finalement très vite passé. Mais la seconde guerre punique ne se résume pas à ce coup d’audace incroyable, fort heureusement.

 

A suivre ? 

 

Cette période de l’histoire, jusqu’ici peu abordée en mangas, est tellement passionnante et riche, que ce soit en événements ou en grands personnages historiques dont la réputation a traversé les siècles, que lire Ad Astra paraît être une évidence. Si l’on met de côté le fantastique qui entoure l’enfance d’Hannibal, le titre tient ses promesses et devrait nous offrir encore quelques grands moments. Espérons que la suite soit à la hauteur,  le volume 2 étant prévu le 12 juin prochain.

Publicités

3 réflexions sur “Ad Astra – Mihachi Kagano

  1. Amadis dit :

    Bonsoir,
    J’hésitais à me laisser tenter par ce titre mais je crois que ta chronique me décide à franchir le pas. J’avais bien aimé Eureka chez Komikku, et Ki-oon est un éditeur qui me déçoit rarement. Très bonne chronique en tout cas, bravo ! ^^

    @ bientôt !

    • sweetmadonna dit :

      Merci ! Le titre possède un gros potentiel et si la suite s’avère à la hauteur, on pourrait avoir là une grande fresque historique. L’époque choisie est en tout cas idéale, avec deux personnages au charisme certain.

  2. […] aime, on n’aime pas? Allez donc voir par là Il était une fois un manga BD Zoom Planète […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :